soutenons la création d’une Taxe européenne sur les Transactions Financières

Published by FBNE coordination on

Pour la transition écologique et solidaire,
soutenons la création d’une Taxe européenne sur les Transactions Financières

Nous avons été plus de 300 organisations et scientifiques, ainsi que de nombreux citoyens à signer au printemps dernier avec la Fédération Bretagne Nature Environnement, le Réseau Cohérence, Agir pour le Climat et le Réseau Bretagne Solidaire une lettre à destination des élu-es de Bretagne pour leur enjoindre de conditionner aux enjeux sociaux et climatiques les aides publiques pour relancer l’économie. Nous vous alertons et vous sollicitons aujourd’hui pour que vous poussiez le Président Emmanuel Macron à défendre auprès des autres Etats membres de l’Union la création d’une Taxe européenne sur les Transactions Financières afin de financer une partie des remboursements de l’emprunt contracté par l’Union pour faire face à l’urgence économique et sociale mais aussi pour financer les actions à engager sans tarder pour lutter contre le dérèglement climatique.

Le budget européen pour les 7 prochaines années est, en effet, en phase finale de négociation. A une large majorité (près de 70% des députés et la plupart des représentants français), le Parlement européen considérant le budget prévisionnel initial insuffisant a demandé une rallonge de 100 milliards d’euros qui pourrait être en partie financée par une taxe sur les transactions financières. La mise en œuvre pourrait être rapide puisque la Commission en a déjà étudié la faisabilité en 2011. Même une taxe infime de 0,1% sur les actions et 0,01% sur les produits dérivés financiers et obligations pourrait rapporter 50 milliards par an pour financer des collectivités, des associations, des entreprises. Le député européen, rapporteur général du budget européen, Pierre Larrouturou vient d’achever une grève de la faim de 3 semaines pour pousser les Etats à la mettre en œuvre.

Mais les Chefs d’Etat, sans l’écarter complètement, ont repoussé son examen en 2026.

Pourquoi encore attendre alors que l’urgence climatique, sociale, sanitaire, environnementale nous pousse à agir le plus rapidement possible. Cette urgence à agir elle vient d’ailleurs d’être rappelée par une décision du Conseil d’Etat qui rend contraignants les engagements de la France en matière de réduction des gaz à effet de serre.

Le budget n’est pas encore définitivement adopté. Deux dates ultimes pour agir : 

  • 1er décembre, Conseil des ministres européens de l’économie et des finances,
  • 10 et 11 décembre,  Sommet européen. 

Informez tous vos réseaux et partenaires pour que chaque structure et chaque breton puisse agir vite. Interpellons le Président de la République et nos parlementaires pour que la France soutienne fermement la mise en place de cette Taxe sur les Transactions Financières.

3 moyens pour agir :

  1. adressez le message ci-après**
    sur le compte twitter ou la messagerie du Président de la République.
  2. et/ou adressez le message ci-après**
    aux parlementaires bretons pour qu’ils interpellent le Président de la République.
  3. participer à une action collective de jeûne le lundi 30 novembre
    → en cochant “Je participe” ou “Ca m’intéresse” sur l’événement Facebook Jeûne de soutien pour une Taxe sur les Transactions Financières européenne 
    → et en partageant l’invitation, via mail, Facebook, Instagram…

« Nous demandons à ce que la France défende l’adoption de la Taxe européenne sur les Transactions Financières (déjà votée par 70% des députés européens) pour la #santé, le #climat et l’#emploi». #TTF

message à relayer (email – twitter…)

ADRESSES UTILES

→ écrire au Président de la République :

Compte twitter d’Emmanuel Macron | @EmmanuelMacron

Messagerie de l’Elysée

→ écrire aux parlementaires bretons :

retrouvez les adresses dans notre document pdf


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code