futur plan stratégique de la FBNE : les associations en séminaire de travail

Published by FBNE coordination on

La Fédération Bretagne Nature Environnement (FBNE) a organisé le samedi 10 octobre son séminaire de rentrée à Lorient, afin de décliner son projet associatif dans un plan stratégique. Les six associations fondatrices1 se sont donc réunies pour partager leurs attentes et leurs ambitions pour une action associative fédérale solide au bénéfice de la protection de la nature. Élu(e)s associatifs, salarié(e)s et bénévoles ont contribué à définir la trame de la future feuille de route.

Relier l’Homme à la Nature

La crise sanitaire que nous traversons est un témoin de la crise écologique à laquelle nous sommes confrontés. Les associations de protection de la nature qui militent depuis plus de 50 ans, n’ont cesse d’alerter sur les dangers qui menacent notre environnement et dégradent les écosystèmes naturels. Dans une société qui bouge, avec une opinion publique de plus en plus sensible aux questions environnementales, la FBNE affirme la nécessité de relier l’Homme à la Nature et place cet enjeu comme socle fondateur de son futur plan stratégique.

Un plan d’action à mettre en œuvre dès aujourd’hui

Les échanges entre les participants ont permis d’identifier quelques pistes de travail, dont les administrateurs de la fédération vont se saisir pour les traduire dans une feuille de route opérationnelle. Dès lors, quelques points prioritaires ont été identifiés :

– Contribuer à l’écriture du plaidoyer régional qui nourrit le débat environnemental

– Accompagner la formation des bénévoles associatifs

– Mutualiser les outils existants à l’échelle inter-associative, comme “sentinelles de la nature”

– Anticiper le renouvellement des forces vives au sein des associations

– Améliorer la visibilité de l’action fédérale

Une nouvelle présidence pour conduire le projet associatif

Au terme du Conseil d’Administration qui a clôturé la journée de travail, Marie-Pascale Deleume a été élue présidente de la FBNE. Issue de Eau et Rivières de Bretagne, membre du CESER de Bretagne, Marie-Pascale Deleume succède à Jean-Luc Toullec, qui reste investi dans la vie fédérale. L’ensemble des administrateurs et le coordinateur fédéral saluent et remercient J-Luc Toullec pour son implication et son dévouement, qui ont été sans commune mesure essentiels et structurants pour la fédération régionale. La présidente poursuit : « Notre Fédération porte collectivement les grands combats menés depuis plusieurs décennies par les associations bretonnes pour la protection de l’environnement. Elle doit aujourd’hui faire reconnaître l’enjeu culturel, que représente le lien vital de l’homme avec la nature. Cette prise de conscience sera la clé pour un monde vivable »

(1) Bretagne Vivante, Eau et Rivières de Bretagne, CoBEN, Groupe Mammalogique Breton, Umivem, Vivarmor Nature


0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code