Eteindre les éclairages publics, une idée lumineuse pour la Nature !

Published by FBNE coordination on

Eteindre les éclairages publics, une idée lumineuse pour la Nature !

A l’occasion du confinement, plusieurs communes bretonnes ont décidé de couper l’éclairage public. Une mesure prise, entre autres, pour éviter les « tentations de sortir ». Afin de préserver le climat et la biodiversité, les associations de protection de la nature bretonnes demandent aux élus de poursuivre et amplifier cette action.

La lumière nuit !

La consommation d’énergie par les éclairages publics est source de gaz à effet de serre. Mais les conséquences négatives directes sur les êtres vivants sont moins connues. Elles sont pourtant innombrables :

  • Plantes : décalage dans la floraison,
  • Grenouilles et crapauds : perturbation de la reproduction et du développement des larves,
  • Insectes : mortalité de 150 insectes tous les soirs par lampadaire,
  • Chauves-souris : désertion des combles des églises éclairées, diminution des zones de chasse,
  • Poissons : perturbation de la migration,
  • Oiseaux : perturbation de la migration, de la reproduction, mortalité par impact sur les constructions éclairées : ponts, tours, clochers, phares…

Ce phénomène touche aussi les hommes. Un quart des français sont exposés à l’éclairage public dans leur chambre. Ceci entraine de nombreux troubles du sommeil…

Pour toutes ces raisons, depuis plusieurs années, les naturalistes réclament la mise en place de Trames Noires (zones non éclairées) dans les territoires.

« Lutte contre la pollution lumineuse : avec le confinement, en deux mois, nous avons réalisé plus qu’en 20 ans » Josselin Boireau, salarié du GMB, spécialiste des chauves-souris.

Rendons les étoiles !

A l’heure où la Nature disparait partout à travers la planète, les associations de protection de la nature bretonnes demandent aux communes de ne pas « rallumer la lumière » et de prendre le temps, d’ici cet hiver, d’identifier les secteurs et plages horaires où il est réellement nécessaire de réactiver les lampadaires et dans quelles conditions. L’éclairage dans les zones artisanales et industrielles est par exemple souvent inutile. Nous demandons également aux communes de faire preuve de pédagogie auprès de leurs commerçants, en leur rappelant le cadre de la loi, qui demande à ce que les vitrines des commerces soient éteintes au plus tard à 1 heure du matin.

Ceci sera profitable à la Nature, au climat, aux comptes publics, à notre sommeil et permettra aux citoyens de redécouvrir la beauté d’un ciel étoilé.

Pour en savoir plus : La lumière nuit ! La Nature face à la pollution lumineuse :
https://www.ecole-economie.ch/data/documents/developpement-durable/Brochurelumierenuit/Lumierenuitbrochurefevrier2019.pdf

télécharger le communiqué au format pdf


1 Comment

STOP à la #PollutionLumineuse pour voir la #ComèteNeowise – FBNE · 22 juillet 2020 at 8:23

[…] la continuité de notre sensibilisation des collectivités à éteindre les éclairages publics (CP de la FBNE du 26/05), nos mots clés #OùSontLesEtoiles et #PollutionLumineuse sont toujours d’actualité en ce […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code